Menu toggle

Bienvenue Retour

Guides

Causes des bruits de moteur et que faire ?

Les bruits inhabituels provenant du compartiment moteur inquiètent tout automobiliste. En effet, il n’est pas rare qu’un bruit inhabituel du moteur soit le signe d’un problème sérieux avec la voiture. Dans notre guide, nous expliquons à quoi peut être dû le fait que le moteur claque, grince ou a tendance à cliqueter. Vous découvrirez également comment vous pouvez enquêter vous-même sur les bruits inhabituels de votre voiture et ce que vous devez faire pour éviter une panne de moteur.

Causes possibles des bruits provenant du compartiment moteur

Si le moteur de la voiture émet des bruits inhabituels, plusieurs causes sont possibles. Il peut s’agir d’un problème au niveau de la commande des soupapes ou d’un problème au niveau des organes auxiliaires. Dans le pire des cas, il peut s’agir de défauts au niveau des pistons et des cylindres, qui nécessitent une intervention rapide pour éviter une panne de moteur.

  • Le jeu des soupapes est déréglé
  • Les poussoirs hydrauliques ne fonctionnent pas correctement
  • L’approvisionnement en pétrole est insuffisant
  • Arbre à cames et soupapes usés
  • Usure de la courroie de la prise de force
  • Alternateur ou compresseur de climatisation défectueux
  • Les composants du moteur sont desserrés
  • Le cylindre ou le piston est défectueux

Tous les bruits provenant de la zone du moteur ne sont pas forcément causés par celui-ci. Les automobilistes doivent faire attention à savoir si le bruit dépend du régime ou de la vitesse. Toutefois, des bruits inhabituels en fonction du régime moteur indiquent souvent un problème de moteur.

Bruits spécifiques au véhicule au niveau du moteur

Sur certains modèles de véhicules ou de moteurs, certains bruits sont plus fréquents que sur d’autres. Les bruits spécifiques à un modèle ne sont pas rares. Ainsi, sur certains véhicules BMW, des bruits de hurlement apparaissent parfois après le démarrage. Ces bruits peuvent être dus à des poulies de renvoi défectueuses du système d’entraînement du groupe. En revanche, les moteurs du groupe Volkswagen se distinguent souvent par des râles provoqués par une chaîne de distribution étirée.

Si l’unité auxiliaire fait du bruit

Le groupe motopropulseur lui-même n’est pas toujours à l’origine d’un bruit inhabituel. Les nombreux organes auxiliaires du moteur peuvent également émettre des bruits lorsqu’ils ne fonctionnent pas de manière optimale. Il s’agit notamment de l’alternateur et de la pompe de direction assistée, mais aussi du compresseur de climatisation ou de la pompe à eau. Les courroies d’entraînement usées des organes auxiliaires, comme les courroies trapézoïdales ou les courroies striées, peuvent également être à l’origine de ces bruits.

D’autres pièces peuvent provoquer des bruits

Dans certains cas, un bruit gênant peut sembler provenir du moteur, alors qu’en réalité, les causes sont ailleurs. Ainsi, des bruits tels qu’un claquement au ralenti peuvent également provenir de l’embrayage. Le claquement des ressorts cassés de l’embrayage ressemble alors à un cliquetis du moteur.

Il arrive que certaines pièces détachées de la voiture, comme la tôle de protection thermique du pot d’échappement, ne vibrent qu’à certains régimes et fréquences du moteur. Cela donne parfois l’impression que les bruits proviennent du moteur. Des défauts au niveau de la boîte de vitesses ou de la chaîne cinématique peuvent également être à l’origine des bruits.

Bruit inhabituel au niveau du moteur – ces bruits existent

Si la voiture fait des bruits inhabituels, la plupart des conducteurs les remarquent immédiatement. Tous les bruits ne sont pas immédiatement révélateurs d’un défaut. Ainsi, un moteur qui fait tic-tac lorsque le capot est ouvert peut aussi avoir pour cause le tic-tac normal de l’injection. D’autres bruits sont cependant beaucoup plus fréquents et doivent faire l’objet d’une attention particulière.

  • Claquement du moteur
  • grincement provenant du compartiment moteur
  • Bruits de cliquetis
  • Le moteur fait du bruit

Les bruits tels que les claquements, les cliquetis ou les grincements doivent être pris au sérieux dans chaque voiture. Il peut s’agir d’un problème sérieux avec le moteur, qui pourrait finalement conduire à une panne. La cause du bruit doit être recherchée rapidement. Si vous n’êtes pas un bricoleur chevronné, vous devriez vous rendre rapidement chez un garagiste.

Quand le moteur claque

Si le moteur émet un claquement métallique, il n’est pas toujours possible d’en déterminer clairement la cause. Les causes possibles peuvent être des roulements usés de l’alternateur, mais le bruit peut aussi provenir de l’intérieur du moteur. Dans ce cas, les poussoirs hydrauliques des soupapes peuvent être à l’origine du problème.

Ces poussoirs hydrauliques ou poussoirs de soupape sont montés entre l’arbre à cames et la soupape, où ils régulent le jeu de la soupape. Les poussoirs hydrauliques sont particulièrement sensibles aux variations de l’alimentation en huile. Si les claquements ne disparaissent pas peu après le démarrage du moteur, les soupapes et les poussoirs hydrauliques doivent être examinés de plus près.

grincement provenant du compartiment moteur

Le grincement est un bruit fréquent dans les moteurs à combustion. Ce bruit peut être permanent pendant la conduite ou uniquement perceptible à l’accélération. Les bruits de grincement ont souvent leur origine dans la zone des courroies de transmission. Si les courroies sont usées et en mauvais état, elles ne peuvent plus entraîner correctement les organes auxiliaires comme l’alternateur et glissent sur les poulies.

Râle du moteur

Le cliquetis du moteur est souvent dû à des problèmes de chaîne de distribution. Souvent, la chaîne de distribution s’est allongée en raison d’un kilométrage élevé, ce qui explique le bruit de cliquetis. Il se peut également que le tendeur de la chaîne de distribution soit usé et que celle-ci ne soit plus correctement tendue. Certains types de moteurs sont plus susceptibles que d’autres de produire des bruits de cliquetis.

Bruits inhabituels du moteur – ce que les automobilistes peuvent faire

Seuls les professionnels de l’automobile devraient procéder eux-mêmes à un diagnostic ou à une réparation lorsque le moteur émet un bruit inhabituel. Une recherche de panne n’est toutefois jamais inutile. Cela permet non seulement de trouver la cause du bruit. Le mécanicien de l’atelier peut également utiliser ces informations pour déterminer plus facilement la cause du problème.

  1. Faire un essai sur route : Lors d’un trajet sur une route plane et droite, les bruits dans la voiture devraient être analysés plus en détail. Le bruit en question dépend-il de la vitesse de rotation ? Apparaît-il même lorsque l’embrayage est enfoncé ? Dans ce cas, il provient plutôt du moteur que de la transmission. Si le moteur fait un bruit inhabituel et que des voyants d’avertissement s’allument sur le tableau de bord, il est préférable d’arrêter le moteur et de faire remorquer la voiture.
  2. Un coup d’œil sous le capot : un coup d’œil dans le compartiment moteur ne permet pas seulement de détecter les pièces défectueuses du moteur. Il est aussi parfois plus facile de déterminer l’origine des bruits que pendant la conduite. Pour cela, une deuxième personne dans la voiture peut appuyer sur la pédale d’accélérateur. Le bruit provient-il de l’alternateur ou directement du moteur ? Il est souvent possible de le vérifier à l’oreille.
  3. Vérifier les niveaux de liquide : Si le niveau d’huile ou le niveau du liquide d’assistance ne sont pas corrects, le moteur ou la pompe d’assistance peuvent avoir tendance à faire du bruit. Le manque d’huile ne peut pas seulement être à l’origine d’un claquement du moteur. Dans le pire des cas, le manque d’huile entraîne le grippage d’un piston et donc une panne de moteur importante sur la voiture. Si le niveau d’huile est bas, il faut faire l’appoint d’huile moteur. Si les bruits inhabituels persistent, il convient de contacter un atelier.
  4. Examiner la courroie : Souvent, une courroie d’entraînement usée est à l’origine de bruits inhabituels comme des grincements. Lorsque le moteur est éteint, il est possible de vérifier l’usure des courroies trapézoïdales des accessoires. Parfois, il s’agit simplement de la tension nécessaire de la courroie. Sur les véhicules plus anciens, il est possible de retendre la courroie, mais sur un véhicule plus récent, il peut être nécessaire de remplacer le tendeur de courroie.
  5. Contrôler les soupapes et l’arbre à cames : Après avoir retiré le cache-soupape, les vendeurs de voitures expérimentés peuvent examiner les soupapes et les arbres à cames. C’est là que l’on peut parfois trouver des défauts et des causes possibles de bruits de moteur. Les professionnels peuvent au besoin régler le jeu des soupapes ou remplacer eux-mêmes les poussoirs de soupapes, tous les autres ont intérêt à amener leur voiture chez un garagiste.

Ici,inspiration et actualités gratuites

Inscrivez-vous à notre newsletter, qui paraît environ 10 fois par an

Guides les plus lus