Menu toggle

Bienvenue Retour

Guides

Collecteur d'admission défectueux ? Remplacer le joint ou nettoyer le collecteur ?

Le collecteur d’admission est l’une des pièces les plus importantes du système d’admission de la voiture. Il veille à ce que chaque cylindre soit suffisamment alimenté en carburant et en oxygène. Découvrez maintenant comment se manifeste un collecteur d’admission défectueux, quand il vaut la peine de le remplacer ou de le nettoyer, et pourquoi un simple joint peut être responsable de la panne.

Fonction du collecteur d’admission dans la voiture

Dans les moteurs à combustion, un collecteur d’admission assure la liaison entre la culasse et les éléments de préparation du mélange. Cette pièce, également connue sous le nom de pont d’admission ou de collecteur d’admission, a pour fonction d’acheminer les gaz vers les chambres de combustion. Sur les moteurs modernes, le collecteur d’admission peut être équipé d’un système de recyclage des gaz d’échappement, d’une soupape ou encore de clapets anti-tourbillon.

Problème avec le collecteur d’admission – Le changer ou le nettoyer ?

En cas de problèmes avec le collecteur d’admission, la question se pose souvent : faut-il le remplacer ou le nettoyer ? Cela dépend du type de défaut. Si le collecteur d’admission est fissuré ou endommagé d’une autre manière, le nettoyage ne sert à rien. Dans ce cas, seul le remplacement par une pièce de rechange adaptée peut aider, car une réparation n’est souvent pas possible.

Nettoyer le pont d’aspiration

En cas d’encrassement du collecteur d’admission, le degré d’encrassement et sa conception déterminent parfois la marche à suivre. Le remplacement complet du collecteur d’admission peut s’avérer utile, surtout en cas d’encrassement important dû aux gaz d’échappement recyclés. Si le collecteur d’admission comporte des clapets de turbulence, le nettoyage s’avère souvent compliqué. Certaines entreprises spécialisées proposent la révision et le nettoyage professionnels de tous les collecteurs d’admission.

Symptômes typiques d’un collecteur d’admission défectueux

Lorsque le collecteur d’admission est défectueux, des signes typiques apparaissent souvent. Par exemple, un collecteur d’admission fissuré ou un joint défectueux provoquent souvent une aspiration d’air indésirable dans le moteur. Cet air dit secondaire fait que le rapport entre l’air et le carburant n’est plus correct.

Le moteur ne tourne pas rond à cause d’un pont d’admission défectueux

Un pont d’admission défectueux entraîne souvent un fonctionnement irrégulier du moteur. Le mauvais fonctionnement du moteur se traduit en outre par une accélération réduite. Le conducteur de la voiture ne remarque souvent le défaut du collecteur d’admission que par une perte de puissance. Le moteur a du mal à accélérer lorsqu’on appuie sur la pédale d’accélérateur et, de manière générale, il prend mal l’accélérateur.

Vitesse de rotation fluctuante et bruits d’aspiration inhabituels

Outre les symptômes mentionnés, un collecteur d’admission encrassé ou fissuré peut en outre provoquer des vibrations dues à un mauvais fonctionnement du moteur. Une fluctuation du régime peut également être le signe d’un collecteur d’admission défectueux. Si le collecteur d’admission endommagé aspire de l’air de manière indésirable, des sifflements se font souvent entendre dans le compartiment moteur.

Aperçu des symptômes d’un collecteur d’admission défectueux :

  • Le moteur ne tourne pas rond
  • Bruits provenant du compartiment moteur
  • L’accélération est réduite
  • perte de puissance du moteur
  • La vitesse de rotation du moteur varie
  • Le pont d’aspiration est visiblement fissuré

Causes des défauts du collecteur d’admission

Différentes causes peuvent être à l’origine d’un problème au niveau du collecteur d’admission. Les contraintes dues aux variations de température et à la chaleur sont une cause fréquente d’un collecteur d’admission défectueux. Dans la zone du moteur, le collecteur est exposé à une température élevée, ce qui entraîne une usure. Les changements rapides de température favorisent les fissures.

Pollution due aux gaz d’échappement recyclés

Lorsque les gaz d’échappement du moteur sont réintroduits dans le tuyau d’admission des véhicules modernes, les tuyaux peuvent s’encrasser ou même se boucher. La raison en est les résidus de combustion et les composants d’huile contenus dans les gaz d’échappement. Ces cokages, qui se produisent en particulier dans les moteurs diesel équipés d’une soupape de recirculation des gaz d’échappement, sont difficiles à éliminer.

Joint d’étanchéité défectueux sur le collecteur d’admission

Le collecteur d’admission lui-même n’est pas toujours fissuré lorsque trop d’air de combustion, et donc trop d’oxygène, pénètre dans les cylindres. Il est beaucoup plus fréquent que le collecteur d’admission aspire de l’air parce que le joint d’étanchéité de la pièce est usé. Le joint du collecteur d’admission en plastique ou en caoutchouc peut se déformer ou même se fragiliser en raison du vieillissement et de la chaleur. Le joint devient ainsi la cause invisible d’un excès d’air aspiré.

Aperçu des causes d’un défaut du collecteur d’admission :

  • Usure due à la chaleur
  • Fatigue des matériaux des tuyaux
  • Le joint est fragile et poreux
  • Dommages dûs aux vibrations
  • Pollution par les gaz d’échappement recyclés

Remplacement du collecteur d’admission

Si, après un diagnostic approfondi, il s’avère que le collecteur d’admission est défectueux, la pièce doit être remplacée. Il vaut souvent la peine d’opter pour un collecteur d’admission d’occasion de bonne qualité.

La procédure de remplacement du collecteur d’admission peut varier en fonction du véhicule et du moteur installé. Les vendeurs de voitures expérimentés aiment réparer eux-mêmes ces pièces du système d’admission afin de réduire les coûts.

Remplacer le collecteur d’admission en quelques étapes

  1. Préparer le remplacement : Avant de remplacer le collecteur d’admission, il faut effectuer quelques travaux préliminaires. Selon le modèle, il s’agit d’abord de retirer le filtre à air ou la conduite d’alimentation en air. Il faut également débrancher les raccords électriques et tous les autres tuyaux de raccordement.
  2. Démontage du collecteur d’admission : l’étape suivante de la réparation consiste à démonter le collecteur d’admission ou le pont d’admission. Pour ce faire, tous les raccords à vis de la pièce sont desserrés dans le compartiment moteur. Le collecteur d’admission peut ensuite être retiré.
  3. Préparer le montage : La prochaine étape consiste à préparer le montage du nouveau pont d’aspiration. Si le pont d’aspiration n’est pas livré avec des joints, il faut encore insérer un joint par canal. Si le pont d’admission est usagé, chaque joint doit être remplacé par un joint neuf.
  4. Monter le pont d’aspiration : La dernière étape consiste à monter le pont d’aspiration intact. Pour cela, le montage s’effectue dans l’ordre inverse. Pour diagnostiquer d’autres défauts dans le moteur, il est toutefois conseillé de jeter auparavant un coup d’œil dans les canaux d’admission de la culasse. Après le montage, tous les composants tels que le filtre à air sont remis en place et le moteur est testé.

Ici,inspiration et actualités gratuites

Inscrivez-vous à notre newsletter, qui paraît environ 10 fois par an

Guides les plus lus