Menu toggle

Bienvenue Retour

Guides

Entretien et réparation des voitures électriques : que peut faire votre garage habituel ?

De nombreux propriétaires de voitures électriques se demandent s’ils peuvent faire réparer leur véhicule dans n’importe quel garage. Cette question est justifiée, car la technologie haute tension des véhicules électriques actuels présente certains dangers. Dans notre guide, vous apprendrez quels travaux un garage peut effectuer sur une voiture électrique et quelles sont les conditions à remplir.

Quelles sont les réparations que mon garage peut effectuer sur une voiture électrique ?

Le type de réparations qu’un garage peut effectuer dépend en grande partie de la qualification de ses collaborateurs. L’équipement des ateliers revêt également une importance particulière en ce qui concerne les voitures électriques. L’apparence de l’atelier ne doit pas nécessairement permettre de tirer des conclusions. Même les petits garages peuvent être autorisés à réparer les voitures électriques. Si vous n’êtes pas sûr que votre garage local répare également les voitures électriques, n’hésitez pas à le demander sans engagement. Les garages sont conscients des changements intervenus dans le secteur et se sont souvent développés en conséquence. Un nombre non négligeable d’entreprises disposent désormais d’un personnel formé à la réparation des voitures électriques ainsi que de l’équipement d’atelier nécessaire.

Travaux sur les voitures électriques – situation en Allemagne

Les réglementations relatives aux travaux sur les voitures électriques varient d’un pays à l’autre. En Allemagne, les règles de sécurité sont relativement strictes. Des qualifications spéciales sont exigées même pour des opérations simples sur une voiture électrique. Ce n’est pas une mauvaise chose, car le système haute tension des véhicules électriques présente de nombreux dangers.

Pas de réparation de voiture électrique sans qualification

En Allemagne, les garages ne sont pas autorisés à effectuer des travaux sur les voitures électriques sans qualification correspondante. Cela concerne même la réception du véhicule avec des activités de manœuvre sur le terrain de l’entreprise. Le remplacement d’un phare défectueux nécessite une qualification correspondante pour les travaux sur les voitures électriques. Il en va de même pour le changement des roues de la voiture électrique.

Dangers lors de l’entretien et de la réparation des voitures électriques

Les travaux d’entretien ou de réparation des voitures électriques présentent des dangers particuliers. Il s’agit essentiellement du risque d’électrocution. Celles-ci, déclenchées par le système haute tension, peuvent rapidement entraîner des problèmes de santé, voire la mort. Les conséquences vont des troubles du rythme cardiaque aux lésions organiques en passant par les brûlures.

Qualification à différents niveaux

En Allemagne, la qualification pour travailler sur des véhicules électriques s’échelonne sur plusieurs niveaux. Un collaborateur qui a suivi une formation de mécanicien automobile ne peut pas travailler sans autre sur des voitures électriques. Il a impérativement besoin des qualifications supplémentaires correspondantes. Même le changement d’un pneu nécessite le niveau inférieur de qualification pour l’électromobilité.

  1. Personne formée à l’électrotechnique : la personne formée à l’électrotechnique ou à la technique représente le premier niveau de qualification pour l’utilisation des voitures électriques. Les personnes qui ont suivi cette formation peuvent effectuer des travaux non électrotechniques sur les véhicules électriques en tant que collaborateurs d’atelier. Il s’agit par exemple de travaux de carrosserie, de changement de liquide ou de manœuvres.
  2. Spécialistes des travaux sur les installations de sécurité intrinsèque HT : le deuxième niveau de qualification permet aux collaborateurs des ateliers d’effectuer des travaux plus avancés sur les voitures électriques. Après avoir suivi la formation correspondante, un mécanicien peut effectuer des travaux électrotechniques sur des voitures mises hors tension. Il peut par exemple remplacer le compresseur de climatisation ou des pièces électroniques.
  3. Spécialiste des travaux sur les véhicules à sécurité non intrinsèque : le troisième niveau de qualification fait du mécanicien, après avoir suivi la formation, un spécialiste des véhicules à sécurité non intrinsèque. Avec cette qualification, le collaborateur est autorisé à effectuer des dépannages et des réparations sur des pièces sous tension du système haute tension. Par exemple, sur un véhicule accidenté.

Les formations et les différents niveaux de qualification nécessitent un nombre variable d’unités de formation. Les conditions d’accès diffèrent également. Ainsi, le niveau 1 est ouvert à tous les collaborateurs de l’atelier soumis à l’obligation d’assurance. Le niveau 2 exige une qualification professionnelle complète et le niveau 3 requiert un examen médical.

Les ateliers ont besoin d’un équipement spécial

Outre une qualification spéciale des employés, d’autres obstacles doivent être franchis avant qu’un atelier puisse réparer avec succès des voitures électriques. Cela implique un aménagement particulier des postes de travail ainsi que l’équipement avec les outils adéquats. Seuls des outils spécialement adaptés et autorisés peuvent être utilisés sur les voitures électriques, y compris les appareils de mesure. Pour protéger les employés, des vêtements de protection appropriés doivent être mis à disposition pour les travaux sur les voitures électriques. Il s’agit par exemple de gants isolants spéciaux pour les travaux sur les systèmes haute tension, ainsi que d’une protection oculaire appropriée. La zone de travail doit être suffisamment grande et permettre l’installation de dispositifs de sécurité tels que des barrières.

Cas particuliers réservés aux spécialistes

Certaines réparations sur les véhicules électriques nécessitent des connaissances ou des dispositifs particuliers. Ces travaux ne peuvent souvent pas être réalisés par un atelier local, même s’il est qualifié. Il s’agit par exemple du remplacement de la batterie de traction sous la voiture électrique. Ces travaux, ainsi que d’autres plus complexes, sont plutôt pris en charge par des entreprises spécialisées dans les voitures électriques.

Réparation en partie exclusivement par un garage agréé

Certaines réparations sur les voitures électriques ne peuvent parfois être effectuées que dans les ateliers agréés du constructeur automobile. Cela est généralement dû aux directives du constructeur. Une réparation dans un garage indépendant entraînerait la perte de la garantie. Il s’agit par exemple des réparations de carrosserie sur les véhicules Tesla, qui doivent être effectuées dans le Body Shop pour Tesla.

Ces travaux sont autorisés

Tous les véhicules équipés de composants de propulsion électrique ne sont pas concernés par les règles strictes de réparation des voitures électriques. Il s’agit par exemple des groupes motopropulseurs mild-hybrid qui fonctionnent avec une tension de 48 volts. Les véhicules avec une tension de bord de 24 volts peuvent également être réparés par tout mécanicien en atelier. Pour la tension continue, la limite est de 60 volts.

Ici,inspiration et actualités gratuites

Inscrivez-vous à notre newsletter, qui paraît environ 10 fois par an

Guides les plus lus